• 2.534 animaux soignés en 2014

     

    L'assemblée générale de Volée de piafs a réuni près d'une cinquantaine d'adhérents au Mille Club, samedi dernier.

    Samedi après-midi, trois faucons crécerelles lâchés à Saint-Léon recouvraient la liberté, après plusieurs semaines de soins suite à un choc avec un véhicule. Un heureux préambule à l'assemblée générale du centre de sauvegarde de la faune sauvage, Volée de piafs, où l'accueil d'oiseaux ne cesse de croître.Une augmentation massive qui a amené les soigneurs à s'occuper, l'an dernier, de 2.534 animaux de 100 espèces différentes. Les échouages de l'hiver 2013-2014 avec 442 animaux pris en charge (majoritairement des guillemots de troïl et des macareux moines), la campagne « goélands » et ses 630 individus accueillis, la participation de l'association à des programmes de recherche (accueil d'une vétérinaire de l'école de Nantes pour une étude sur les maladies et le parasitisme des goélands), les actions de sensibilisation et animations constituent un bilan d'activités bien chargé.

    Appel aux bénévoles pour mener à bien les projets

    Côté budget, « les financements de Volée de piafs proviennent en grande majorité (environ 60 %) des dons et adhésions », a souligné Didier Masci, le président, « le centre de soins touche très peu de subventions publiques ». Côté projets 2015, le centre prévoit l'aménagement d'une volière pour les passereaux, ainsi qu'une volière et une piscine pour les oiseaux marins, doublées par la mise en place du renforcement de l'arrivée d'eau. Développement des animations rémunérées (en fonction des moyens humains disponibles sur le centre), poursuite de la communication sur le centre, poursuite de la recherche de mécènes privés, etc. sont également les préoccupations de Volée de piafs. « Pour mener à bien nos objectifs nous avons besoin d'aide », a déclaré Didier Masci, « à l'heure actuelle, il n'y a aucun salarié en CDD ou CDI sur le centre, faute de moyens (les deux permanents sont bénévoles) ». Aussi, le président de l'association a-t-il lancé un appel aux bénévoles pour : l'administratif, le démarche des mécènes, l'accompagnement des services civiques, la construction de structures et aménagements divers... 


    © Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/morbihan/languidic/volee-de-piafs-2-534-animaux-soignes-en-2014-10-02-2015-10522223.php


  • Lâcher à languidic. Volée de piafs : trois faucons crécerelle libérés

     Languidic - 08 Février

     Nicole, Marjorie et Anaïs se préparent à remettre en liberté les trois faucons crécerelle.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nicole, Marjorie et Anaïs se préparent à remettre en liberté les trois faucons crécerelle. | Ouest-France

     

    Samedi, en début d’après-midi, sous un magnifique soleil d’hiver, trois faucons crécerelle ont été rendus à la vie sauvage, après avoir été soignés à Volée de piafs.

     

    Victimes de collisions

    Les oiseaux ont tous les trois été victimes de collisions avec des véhicules. Ils étaient en soin au centre Volées de piafs depuis novembre 2014. De la taille d’un pigeon, le faucon crécerelle est, avec le milan noir et la buse variable, l’un des rapaces les plus commun de France.

    Moment émouvant

    Ce sont Marjorie, Anaïs et Nicole qui ont lâché, à quelques minutes d’intervalle, et non sans émotion, les trois rapaces, qui ont rejoint avec vélocité leur espace de liberté.


  • Le directeur du centre et soigneur, Didier Masci, ici avec une bondrée apivore, qui a été soignée, sauvée, et qui est prête à être relâchée.

    Le centre de sauvegarde de la faune sauvage Volée de piafs organise une opération de recueil de dons à l'Intermarché de Plouhinec le samedi 24 janvier.

    Ce centre, situé à Languidic, a été créé en 2007 pour recueillir les animaux en détresse, afin de les soigner et de les relâcher dans leur milieu naturel. En 2014, il aura accueilli plus de 2 500 animaux de plus de 100 espèces différentes, trouvés souvent dans la nature ou les jardins par des particuliers, des promeneurs, qui les apportent pour qu'ils soient soignés et sauvés.

    Besoin d'aide

    Reconnue d'intérêt général, l'association n'est pourtant subventionnée qu'à hauteur de 20 %. C'est principalement grâce au soutien de ses 400 donateurs et adhérents particuliers, et au nombre important de bénévoles venant lui prêter main-forte chaque jour, que le centre peut fonctionner.

    Cela ne suffit cependant pas à couvrir tous les frais nécessaires, et l'association recherche également des mécènes privés.

    Grâce à cette opération et à la générosité des consommateurs, Volée de piafs pourra ainsi collecter des produits destinés aux soins et à l'alimentation des animaux, ainsi qu'au fonctionnement du centre.

    Une petite présentation du centre sera à cette occasion proposée au public, qui pourra poser toutes les questions qu'il souhaite aux membres actifs présents sur le stand.

    Samedi 24 janvier, 9 h à 19 h, Intermarché.

    Informations sur le site www.volee-de-piafs.fr   Tél. 02 97 85 81 64 ou 06 41 90 41 74.


  • Volée de piafs. Opération chariot, samedi
     
    Le centre de sauvegarde de la faune sauvage Volée de piafs organise une opération chariot à l'Intermarché de Plouhinec, samedi. Ce centre, situé à Languidic, a été créé en 2007 pour recueillir les animaux en détresse, les soigner et les relâcher dans leur milieu naturel. En 2014, il a accueilli plus de 2.500 animaux de 100 espèces différentes. Reconnue d'intérêt général, l'association n'est pourtant subventionnée qu'à hauteur de 20 %. C'est principalement grâce au soutien de ses 400 donateurs et adhérents particuliers et au nombre important de bénévoles venant lui prêter main-forte chaque jour, que le centre peut fonctionner. Cependant, cela ne suffit pas à couvrir tous les frais nécessaires : l'association recherche également des mécènes privés. Grâce à cette opération chariot et à la générosité des consommateurs, Volée de piafs pourra ainsi collecter des produits destinés aux soins et à l'alimentation des animaux, ainsi qu'au fonctionnement du centre. Une présentation du centre sera proposée au public, qui pourra poser toutes les questions aux membres actifs présents sur le stand, de 9 h à 19 h.
     
    Plus d'informations Sur www.volee-de-piafs.fr

    © Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/morbihan/plouhinec/volee-de-piafs-operation-chariot-samedi-20-01-2015-10498415.php

  • Le centre de sauvegarde Volée de piafs bien parrainé

    Photo de gauche: Mike Birch, Didier Masci et France Birch. À noter que la première buse a attendu le lâcher de la troisième pour s'envoler vers d'autres cieux. Photo de droite: Eugène Riguidel et Didier Masci. Crédit: Ouest France

     

    Samedi après-midi, le centre de sauvegarde de la faune sauvage Volée de piafs a accueilli deux grands navigateurs talentueux : Eugène Riguidel, vainqueur de la Transat en double, en 1979 et Mike Birch, vainqueur de la première Route du Rhum, en 1978. Les deux marins ont accepté d'être les parrains du centre.

    Trois buses relâchées

    « Nous nous sommes rencontrés grâce à la Ligue de protection des oiseaux, lors d'une conférence. Ensemble, ils vont aider l'association en disant ce que l'on y fait », se félicitait Didier Masci, responsable du centre.

    Pour l'occasion, un relâché de trois buses a été effectué en présence de bénévoles du centre et de Bruno Tandeau de Marsac, responsable LPO 56. Elles étaient soignées depuis le mois de juillet, deux pour choc avec une voiture, la troisième pour avoir reçu des plombs.

    Le cri du coeur de France Birch

    Les deux nouveaux parrains ont donc participé à ce lâcher ainsi que France Birch, l'épouse de Mike, qui a contacté Volée de piafs et la LPO pour leur parler de ce qui se passe en Gaspésie, au Canada : « C'est un cri du coeur que je lance. Lors de mon séjour, j'ai pris des photos de la colonie de fou de bassan. Ils sont près de 60 000 couples à y vivre. Mais avec le réchauffement climatique, ces oiseaux sont obligés de parcourir 2 000 km pour trouver de la nourriture. Ils laissent leurs petits seuls, j'ai vu beaucoup d'oiseaux morts, des petits sans parents... En plus, la construction d'une industrie pétrolière est en projet à proximité de la colonie et beaucoup de manifestations sont conduites contre sa réalisation ».

    Volée de piafs, à Saint-Léon. Contacts : 06 08 98 42 36 ou voleedepiafs.asso@gmail.com

    Source: http://www.ouest-france.fr/le-centre-de-sauvegarde-volee-de-piafs-bien-parraine-3093713