• Actualités

     Toutes nos actualités ci-dessous

  •  

    A cours de nos derniers échanges, les collectivités territoriales nous ont réaffirmé que le financement des centres de soins n’est pas de la compétence de la Région, ni du Département et qu’il n’existe aucune ligne budgétaire à ce titre.

    Les aides accordées cette année ne le sont que de manière exceptionnelle afin de sauver le centre de soins. Il semble que le financement des centres soit du ressort de l’Etat, sauf que ce dernier s’y refuse depuis toujours. Nous ne savons donc pas si Volée de piafs pourra être financé en 2018 et les années suivantes, ce qui risque de nous mener à nouveau en situation de crise, telle que celle du début de cette année 2017.

     

    Nous allons donc solliciter le préfet de Morbihan, le Préfet de Région et les pouvoirs publics afin que l’utilité des centres de soins soit reconnue et donc rémunérée comme tout autre service public.

     

    Pour cela, nous avons besoin de vous ! Envoyer aux préfets et à la Ministre de l'écologie un courrier de soutien à Volée de piafs

    Le courrier: Télécharger « Lettre de soutien de Volée de piafs pour les préfets.pdf »

    Les coordonnées des préfets et de la Ministre : Télécharger « Contacts lettre aux préfets.pdf »

     

    Un grand merci pour votre soutien! Les accueils ont repris, mais le centre n'est toujours pas sauvé, la lutte continue...

    Voir toutes les actualités

    Soutenez la reconnaissance du travail des centre de sauvegarde de la faune sauvage


  • Le Conseil d'Administration de Volée de piafs s'est réuni aujourd'hui et a voté la reprise des accueils d'animaux à partir du 26 mars 2017.

    Les subventions accordées par la Région Bretagne, le département du Morbihan, la DREAL de Bretagne, notre député Philippe Noguès, ainsi que le très fort soutien de votre part, le public, nous permettent de reprendre notre mission, au moins pour 2017.
    En effet, comme nous l'avons expliqué précédemment, la Région et le département nous ont accordé des aides d'urgence qui ne sont pas renouvelables, le financement des centres de soins n'entrant pas dans leurs attributions. Ces subventions vont nous permettre d'embaucher le personnel nécessaire, mais nous ne savons pas si ce personnel pourra être conservé en 2018 si nous n'avons pas de subventions. Notre grande crainte est de nous retrouver dans un an au point de départ.
    Nous sommes reconnaissants à nos collectivités, qu'elles le sachent, pour l'effort consenti cette année, mais inquiets pour l'avenir.

    Grâce à la solidarité du grand public, nous avons gagné 166 nouveaux adhérents et 103 donateurs, sans compter les 648 participants à la cagnotte Leetchi. Grâce à votre élan, des dizaines (des centaines ?) de courriers sont arrivés dans les boites de nos collectivités et ont enfin suscité un intérêt de leur part.
    Bienvenue à nos nouveaux membres ! Nous espérons que vous continuerez à nous soutenir et à nous accompagner durant ces prochaines années. Plus nos adhérents et nos donateurs sont nombreux, moins nous sommes dépendants des aides publiques.
     Les dons, adhésions et contributions à la cagnotte Leetchi représentent 44500 € !

    Un immense merci à vous tous, à Gaëlle pour la cagnotte et à ceux qui en ont eu l'idée également, merci pour vos pétitions, vos messages glissés dans les enveloppes d'adhésion et que nous conservons pour les relire les jours de chagrin, merci aux associations amies pour leur soutien amical et financier : la SPA, C'est Assez, L 214, la LPO 35 et le sanctuaire des hérissons, aux Fondations Brigitte Bardot et 30 Millions d'Amis qui ont spontanément proposé leur aide (déjà accordée dans le passé) et que nous solliciterons à nouveau.

    Merci aux particuliers qui ont accepté de garder les animaux en détresse et de s'en occuper durant ces dernières semaines. Merci aux vétérinaires qui ont pris les animaux en charge et en particulier aux nôtres qui sont formidables.


  • Voici le Compte-rendu de l'assemblée générale du 11 février 2017:

    Télécharger « Compte rendu Assemblé Générale Volée de piafs 2017.pdf »

    Lors de cette journée, nous avions annoncé l'arrêt des accueils et les difficultés, principalement financières, auxquelles nous étions confrontées. Depuis, les pouvoirs publics nous ont reçus.

    Le mercredi 15 mars dernier, une table ronde était organisée à la Sous-préfecture de Lorient avec les représentants des diverses collectivités territoriales et des représentants de nos administrations de tutelle.
    Autour de la table présidée par M P-E Portheret, secrétaire général de la préfecture, étaient présents deux représentants de la Région, une représentante du Conseil Départemental, un représentant de Lorient Agglo, notre interlocuteur principal auprès de la DREAL de Bretagne, deux représentants de la DDPP, notre administration de tutelle et Madame Patricia Kerjouan, Maire de notre commune.

    Concernant le soutien de ces collectivités en 2017, le département du Morbihan a voté pour Volée de piafs une aide d’urgence de 12000 €, La direction régional de l'environnement (DREAL) nous soutient à la même hauteur (c’était déjà le cas en 2016) et le Conseil Régional Bretagne doit faire voter lundi 21 mars une subvention de 15000 €. Par ailleurs, ce dernier nous accorde son aide pour la création d’un emploi associatif (soutien financier réparti sur 3 ans pour la création d’un CDI).
    Nous les remercions très sincèrement pour cet effort.
    Notre communauté d’agglo affirme avoir voté un accord de principe pour nous soutenir …

    Quant à notre commune, Languidic, nous savons qu’elle nous aide déjà dans la mesure de ses possibilités et en particulier en nous mettant à disposition depuis deux ans un grand emplacement au camping municipal durant les mois d’été, ce qui nous permet d’accueillir de très nombreux bénévoles et stagiaires.

    Conclusion pour 2017 : grâce à vos dons, vos adhésions, grâce à votre générosité sur Leetchi et les aides qui viennent de nous être accordées par ces collectivités, l’année en cours est sauvée.

    Malheureusement, pour les années suivantes, les choses se gâtent.

    Comme nous l’avons dit et maintes fois écrit, notre principal souci est la pérennité du centre et en particulier celle des postes salariés que nous avons à présent les moyens de créer et sans lesquels nous ne pouvons poursuivre notre mission.


    Lors de la réunion du 15 mars, les personnes présentes nous ont réaffirmé que le financement des centres de soins n’est pas de la compétence de la Région, ni du département et qu’il n’existe aucune ligne budgétaire à ce titre. Les aides accordées cette année ne le sont que de manière exceptionnelle afin de sauver le centre de soins. Il semble que le financement des centres soit du ressort de l’Etat, sauf que ce dernier s’y refuse depuis toujours.


    Notre contrôleuse de la Direction départementale de la protection des population (DDPP), qui nous suit depuis 10 ans, a fait remarquer à l’assistance, texte de loi à l’appui, qu’il est strictement interdit à tout particulier de détenir un animal sauvage fût-il blessé ou en détresse et qu’il doit obligatoirement l’acheminer vers un centre de soins agréé. Encore faut-il qu’un tel centre existe et comment fait-il s’il n’est du ressort de personne de le financer ? Les centres de soins sont reconnus par l’Etat, leur réglementation est très stricte, ils sont contrôlés par des organismes d’Etat (DDPP et ONCFS) mais il n’existe aucune ligne budgétaire nulle part pour eux. Ils ne doivent donc compter que sur vous, le public, sur les Fondations et le mécénat d’entreprise quand il y en a.  Les représentants présents du Département et de la Région se sont engagés à interpeller eux-mêmes Ségolène Royal à ce sujet.


    Nous avons donc peu de choses auxquelles nous raccrocher pour 2018 et les années suivantes. Devons-nous embaucher le personnel envisagé au risque de devoir licencier tout le monde dans un an ? Devons-nous reprendre notre activité et nous retrouver dans la même situation l’année prochaine ?
    Avouons que nous sommes ressortis de cette réunion le moral en berne.

    Notre CA va se réunir très prochainement afin de faire le point et de décider ce qu’il convient de faire à présent.
    Dans quelques jours nous vous communiquerons le bilan de ces 45 jours de solidarité et de générosité dons vous avez fait preuve.
    En attendant ce sont les animaux qui trinquent, qui restent sur le bord de la route ou sont euthanasiés par les vétérinaires. Que faire, que dire, si ce n’est notre désarroi.


  • Tout d'abord, les dirigeants et toute l'équipe de Volée de piafs vous remercient tous pour votre soutien : vos dons, vos adhésions, les cagnottes Leetchi, tous les messages amicaux qui arrivent de toutes parts et des 4 coins de France et aussi pour tous les courriers que vous avez envoyé aux élus et aux collectivités, c'est ce formidable élan de soutien qui peut (et va) faire bouger les choses.

    Un immense merci à vous tous ! Merci pour la faune sauvage qui a tant besoin d'aide. Et pardon à tous ceux à qui nous ne pouvons répondre faute de temps, vous êtes si nombreux.

    Nouvelles du jour :

    Nous avons aujourd'hui rencontré trois représentants du Conseil Régional. A l'issue de la réunion, nous sommes assurés de percevoir de celui-ci une aide d'urgence qui sera étudiée le 13 mars en commission et dont nous ignorons le montant. Par ailleurs, le Conseil Régional va nous apporter une aide concrète dans nos recherches de financements futurs, y compris dans ses propres lignes de budget. Nous connaitrons donc à partir du 13 mars le montant de l'aide d'urgence allouée. En ce qui concerne les années à venir, nous sommes prêts à faire tous les efforts nécessaires pour les divers dossiers, mais il  nous faudra des garanties sur du long terme.

    Par contre, nous sommes toujours sans nouvelles à ce jour de notre communauté de commune Lorient agglomération. Nous avons envoyé il y a 10 jours une demande de subvention de 20 000 € à notre Conseil Départemental et nous ne savons ni quand notre dossier sera instruit, ni quand il passera en commission. Des communes telles que Riantec et Hennebont se disent prêtes à nous soutenir.

    Nous nous apprêtons à solliciter également les diverses communautés de communes du Morbihan. Ceux d'entre vous qui ne sont pas encore lassés d'envoyer des courriers pourrons en faire autant s'ils le souhaitent, nous mettrons en début de semaine sur notre site toutes les coordonnées et le courrier type.

    Quoi qu'il en soit, nous ne reprendrons les accueils que lorsque nous aurons des assurances quant à la pérennité du centre de soins.

    A très bientôt pour d'autres nouvelles.

    Pour voir toutes nos actualités: actualités


  • Nous tenons à remercier toutes les personnes qui se sont déplacées jusqu'à Lorient et Languidic ainsi que tous ceux qui n'ont pu venir mais qui nous ont témoigné leur soutien par leurs messages de sympathie sur notre page Facebook, par mail, courriers, téléphone...

    Merci au sympathisant qui a crée une collecte de fonds via la cagnotte leetchi pour Volée de piafs et à tous ceux qui ont participé, qui ont fait un don ou qui ont adhéré à l'association.

    Nous  avons arrêté les accueils d'animaux le 11 février... Mais votre soutien nous donne une raison d'espérer que nous pouvons trouver une issue à cette triste situation, ensemble... Pour envoyer un courrier à vos élus: courrier type

    Les médias papier et Web ont fait un travail formidable de relais d'information et continuent de le faire pour toucher le maximum de citoyens sensibles à la cause animale et par extension à la nôtre.... Voir les coupures de presse 

    Vous retrouverez prochainement le compte-rendu de l'assemblée générale

    Voir toutes les actualités


  • Happening - Les animaux nous parlent


    3030 animaux accueillis au centre de soins en 2016
    3030 animaux qui n'auront pas cette chance en 2017
    3030 effigies d'animaux pour nous le rappeler ...

    Samedi 11 février à 10h, sur le parvis de l'hôtel de ville de Lorient, nous invitons chaque personne affectée par le peu de considération envers le sort des animaux de la faune sauvage à venir exprimer son indignation !

    Venez avec un animal factice (oiseau, écureuil, phoque, chevreuil, hérisson....) que vous aurez confectionné à l'aide de matériaux quels qu'ils soient : cartons, tissus, papier, fil de fer...même une peluche si vous voulez. Ces animaux, déposés sur le parvis de l'hôtel de ville, symboliseront les animaux laissés pour morts si on n'agit pas....

    Samedi, ce sera jour de marché à Lorient, ce qui veut dire que vous pourrez y trouver de quoi vous sustenter le midi pour rester à nos côtés jusqu'à la fin de l'happpening. Pour vous garer, il y a des places gratuites autour du bassin à flot, devant la sous-préfecture, place Jules Ferry et devant le lycée Dupuy-de-Lôme, rue Jean Le Coutaller.

    Venez ensuite nous retrouver à notre Assemblée Générale à 15h - Salle des 1000 clubs -
    rue du Parc des sports à Languidic (56).
     

    Manifestation de soutien à Volée de piafs - samedi 11 février 2017



    Pour retrouver toutes les informations: notre page Facebook




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique